Atelier de communication positive parent-enfant: les parents témoignent!

Par Laure Steiner Convers 

Entre octobre et décembre, plusieurs parents de l’École Montessori Deux Mille Feuilles de la Rippe ont participé à l’atelier Faber & Mazlish de communication positive parent-enfant « Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent » proposé par Papoose.ch et animé par Laure Steiner Convers.

 

Témoignages

« Indispensable pour tous les parents. Je me sens beaucoup mieux équipé après avoir pris ce cours. » Benjamin

« Atelier pratique avec des outils réutilisables de suite. Les résultats auprès des enfants sont mesurables rapidement. La formatrice, aussi mère de 2 enfants, sait de quoi elle parle. Je recommande cet atelier à tous les parents pressés et souhaitant s’améliorer! » Frederic

 

« Les ateliers aident les parents et les enseignants à mieux répondre aux difficultés de tous les jours. Je suis sortie avec beaucoup d’habiletés pour répondre avec empathie et bienveillance. » Alison

 

Les participants ont découvert, sur 3 samedis, toute une palette d’outils pour améliorer   l’estime de soi de l’enfant et sa confiance en lui. Certains parents ont appliqué à la maison l’accueil des sentiments et l’écoute active et ont découvert par eux-mêmes comment ça leur a permis d’apaiser des crises et avoir à nouveau l’attention de leur enfant. Ils ont découvert des outils pour faire coopérer leur enfant et pour poser des limites tout en respectant l’enfant et en évitant les menaces et les punitions qui sont contre-productives à long terme et qui affectent le développement de son plein potentiel affectif, social et cognitif. Dans cet atelier de communication positive, les participants ont aussi appris la résolution de conflit sans perdant, comment exprimer sa colère sans blesser et comment complimenter un enfant de manière efficace. Ils ont également saisi l’importance du regard que nous portons sur nos enfants.

 

Ils ont participé avec enthousiasme aux jeux de rôle et aux exercices proposés pour se familiariser avec cette nouvelle approche. Les parents ont échangé leurs expériences dans une ambiance très conviviale et se sont donnés des astuces sur ce qui fonctionne chez eux. 

En tant qu’animatrice, j’ai eu vraiment beaucoup de plaisir à échanger avec ces parents dans un cadre chaleureux.

 

Sur la demande des parents, nous pouvons organiser une nouvelle session de cette atelier en 2020 à l’Ecole Montessori Deux Mille Feuilles.

Il est également possible d’organiser un autre atelier sur la thématique de la fratrie intitulé « Frères et sœurs sans rivalité » qui vise à s’approprier des outils visant à réduire la rivalité et l’agressivité entre frères et sœurs et les aider à résoudre eux-mêmes leurs conflits.

 

Si vous êtes intéressés qu’un de ces deux ateliers soit organisé à l'École Montessori Deux Mille Feuilles, parlez-en à Conny Tosch, votre directrice.

Je vous fais tous mes meilleurs vœux pour une très belle année 2020.

Laure Steiner Convers
www.papoose.ch

 


4 planes of development

What is a child about? How can a helpless baby become a full member of our society? Maria Montessori’s understanding was that “education” becomes an “aid to life” - a natural process all children undertake spontaneously, guided through ever evolving stages of development.


Pédaler en classe pour aider les élèves à mieux se concentrer

Quelle ne fut pas ma surprise en tombant sur cet article lors de mes recherches sur internet.

Et pourtant cela faisait écho à ce que j'ai pû observer durant mes nombreuses années de travail avec les enfants. Trop souvent j’ai entendu que les élèves devaient rester en position bien droite et statique sur leur chaise et trop souvent j’ai vu ces enfants se tordre, gigoter et prendre des positions improbables sur leurs chaises alors qu’ils étaient pourtant parfaitement concentrés sur leur activité. Une école primaire d'Ottawa a trouvé une solution originale pour maintenir l'attention des élèves.


Mère imparfaite et fière de l'être

La mère parfaite n’existe pas !

 Etant maman de deux enfants et ayant étudié l’éducation sous toutes ses coutures, j’ai appris une chose en devenant maman : avec ses enfants, on fait ce qu’on PEUT et non ce qu’on VEUT !